Retour sur le Tour des Ports de la Manche 2018

Le Tour des Ports de la Manche est une régate organisée chaque année en juillet qui relie différents ports de plaisance de la Manche et des îles anglo-normandes : Granville, Barneville-Carteret, Jersey, Port-Dielette, Cherbourg-en-Cotentin et Saint-Vaast-la-Hougue.

Cette année le Caen Yacht club a décidé de participer à cette régate sur un JOD35 engagé par l’un de ces adhérents, Emmanuel Bunel, et a mis a disposition pour cette régate le moniteur de l’école de voile, David Le Malet.



Avec une centaine d’équipages et 700 navigateurs, le Tours des Ports de la Manche estl’une des plus grandes courses à la voile en France et donc un rendez-vous incontournable pour les passionnées de régate en Normandie.
L’ambiance hors du commun anime chaque régate et chaque retour au port !

Voici quelques extraits du journal de bord réalisé par Emmanuel Bunel, que l’on remercie sincèrement pour ce travail :

« Le Tour des Ports de la Manche réunissait 85 bateaux divisés en 5 flottes portant chacun un pavillon de classe. Le JOD 35 étant en classe R3 avec un rating de 26.5, nous sommes donc dans la Flamme Rose 5ième et dernier groupe constitué de 18 bateaux.

Vendredi 6 Juillet
Convoyage pour St Vaast La Hougue avec Thomas et François. Beau temps belle mer un peu de moteur mais le ton de la semaine est donné ! Le samedi en attendant le reste des équipiers on effectue de menu réparation et préparation du bateau. Le soir c’est briefing des skippers et repas des équipages.



Dimanche 8 juillet Etape 1 st vaast / cherbourg
Après un appareillage matinal  à 6h la marée n’attend pas. Le départ de ce 34ème Tour des Ports de la Manche est donné à 9h. Un petit vent de 10 nds NO permet à la flotte de s’élancer vers Cherbourg après une bouée de dégagement et le passage de la gavend’est où nous nous faisons de nouveaux amis Ginnette un J105 tanké à la bouée. Après ce premier passage de bouée périlleux direction Barfleur avec de moins en moins de vent et après le raz c’est la pétole qui s’établit. Le comité décide de réduire à la cardinale Les Pierres Noires mais il est déjà trop tard. La majorité de la flotte ne finira pas l’étape car le jus a renversé et sans vent contre courant c’est mission impossible nous devons renoncer à 1 milles de la ligne d’arrivée. C’est donc le ralliement au moteur par la passe de Collignon. Seule une poignée de bateaux ont réussi à passer la ligne il n’y a même pas de podium dans certaine flamme ! Ensuite c’est bulot cherbourgeois mayonnaise…



Lundi 9 juillet – étape 2 : Cherbourg / Dielette
Pétole ! Pas une ride sur l’eau en rade de Cherbourg-en-Cotentin. Le comité de course a bien essayé de lancer l’étape du jour mais la météo en avait décidé autrement… du coup c’est route au moteur vers Port-Diélette car contraint de franchir le Raz Blanchard avant la renverse du courant. En Baie de Vauville, une légère brise nous a permis d’effectués 2 parcours Banane. Qui sans entrainement préalable de l’équipage nous ont mis à rude épreuve. De retour au port les grillades nous attendent. C’est ici que Thomas nous quitte pour laisser sa place à Clément !



Mardi 10 juillet – étape 3 : Port-Diélette / Guernesey
Le vent souffle sur Diélette après avoir laissé la bouée de dégagement dans l’anse de Vauville c’est un long bord sous spi pour aller chercher la pointe N0 de Jersey et remonter vers la basse Blanchard dans un fort courant à contre et une descente sous spi lofé voir très lofé vers Guernesey en parant L’Etac et l’île de Serq. Très belle étape avec des paysages sublimes mais où la tactique nous a fait défaut… dommage. Le soir c’est foot chez les anglais France Belgique ! On ne parlera pas du repas typiquement anglais…



Mercredi 11 juillet – étape 4 : Guernesey / Barneville-Carteret
Le vent était aux abonnés absents devant Guernesey nous obligeant à faire route au moteur. Mais une petite brise a finalement permis au comité de course de lancer le départ dans le sud-est de l’île de Sercq en direction de Barneville-Carteret. Nous avons dû composer avec un fort courant sur zone, franchir la ligne de départ n’aura pas été une mince affaire sans parler de la bouée de dégagement qui se situait à 1 milles dans le jus. Après quelques bords difficiles nous glissons sous spi vers Barneville où un écran géant et des bulots nous attendent pour la soirée foot. Et oui même à la voile le mondial nous poursuit !



Jeudi 12 juillet – étape 5 : Barneville-Carteret / Jersey
Nous prenons le départ en compagnie de la flotte de Diam’s 24 du Tour de France à la voile. Beau temps soleil et petite brise mollissant pour une étape rase caillou et bascules (3 dans la même journée) devant Jersey. Nous avons même sorti la pioche pour ne pas reculer en attendant que l’air rentre ! Magnifique journée sous le soleil accompagné par les Dauphins.



Vendredi 13 juillet – étape 6 : Jersey / Granville
Une étape courte mais encore une fois ensoleillée. Après un départ en Baie de Saint-Aubin, nous avons glissé sous spi vers le plateau des Minquiers puis vers la bouée les Ardentes où l’arrivée a été jugée après réduction de parcours alors que l’air nous permettait de finir… Sublime contournement de Chausey avec les commentaires du local de l’étape Francois Levalet qui connait tous les cailloux et ils sont nombreux !



Conclusion
Nous finissons 13ème du Tour des Ports de la Manche 2018 ce qui est certes une déception sportive mais l’ensemble de l’équipage était satisfait de cette semaine où nous avons représenté le Caen Yacht Club dans la plus grande régate régionale. Le manque d’entraînement de l’équipage sur un bateau très différent des J80 l’équipement de celui-ci face à la concurrence ainsi qu’une météo très calme (bateau de gros temps) nous ont empêché de rentrer dans les 10 premiers du général. L’ensemble de l’équipage a ainsi pu se familiariser avec un événement de cet ampleur ainsi que progresser dans la pratique de la régate côtière.



Equipage
BUNEL Emmanuel
SENK Thomas
LEVALET Francois
BATTMANN Jean-Edouard
DAOUT Roland
AUVRAY Clément
LE MALET David